Archive for » septembre, 2011 «

Récupération d’une Carte mère K8N Ne04

Voici deux photos de cette carte mère rénovée et en fonctionnement.

Bonjour à tous,
Encore un PC promis à la déchetterie, remis en état, avec mes petits moyens et un peu de réflexion.
J’ai récupéré une tour en mauvais état dans laquelle, le disque dur n’étant pas fixé se baladait forcément quand on la remuait.
De plus, le Ventirad (Ventilateur + Radiateur de refroidissement du Microprocesseur) était également à la dérive, le support plastique étant cassé.

J’ai commencé par recoller le support plastique et j’ai refixé le Ventirad sur le Microprocesseur.
J’ai essayé le disque dur, un disque Sata de 120 Go sur un prolongateur USB, sans succès, je l’entendais tourner, mais il n’apparaissait pas dans mon Poste de travail et plantait mon PC.

J’ai également mis sous tension la Carte mère sortie du Boîtier en mauvais état, malheureuselent, elle ne donnait aucun signe de vie.
En regardant de près, j’ai constaté qu’un des condensateurs était en mauvais état, le haut étant gonflé.
J’en ai récupéré un sur une vieille carte mère et j’ai remis le contact.
Le PC a démarré, mais il a été très vite arrêté, car il m’a signalé que le disque dur était hors service.
Je me suis dit, je vais essayer une réparation de ce disque, maintenant qu’il est connecté sur cette carte.
J’ai raccordé le Lecteur/Graveur de DVD et j’ai booté sur le CD de Windows XP Familial en mode « console », après avoir modifié les paramètres de démarrage du PC dans le Bios et j’ai lancé la commande « CHKDSK /R ».

Le temps m’a semblé long, très long, mais la réparation terminée, le PC a rebooté comme un grand et je me suis retrouvé avec Windows XP Pro.
Là, j’ai pensé qu’en plus, j’avais « du bol » car j’allais aussi récupéré une licence d’XP Pro.
Mais non, ça aurait été trop beau, en fait il s’agissait d’une version « Corporate », jamais mise à jour, puisqu’il n’y avait ni le Pack SP1, ni le Pack SP2, ni le Pack SP3.
Le disque dur lui a 2 partitions, l’une de 40 Go pour le système et l’autre de 80 Go pour les données.
Il n’y a pratiquement rien d’installé, à part « Open Office » et quelques photos sans importance.

Je me décide donc à installer Windows XP qui pourra fonctionner pendant 1 mois (Après on verra) et lance l’installation après avoir formaté ce disque dur qui m’offre une seconde jeunesse.
L’installation démarre et alors qu’il ne reste que 34 mn d’attente, j’ai droit à un « Blue Screen of the day », comme ils disent sur Internet, en clair, un « Ecran bleu de la mort », bref un plantage en cours d’installation.
Je regarde le message de Microsoft, message d’erreur dont il a le secret et je lis : »Driver_irql_Not_Less_Or_Equal ».
Là je pense que ça peut venir de la barrette mémoire (mais je n’en ai qu’une comme ça et ne peut donc pas la remplacer) ou à la Carte graphique, (mais je n’en ai qu’une également, car il s’agit d’une Carte graphique « PCI Express)
Je tente donc une seconde installation, me disant que peut-être cela vient de mon CD d’installation.
Bien sûr, à 34 mn de la fin, même plantage et même message.
C’est têtu l’informatique, mais moi aussi, je recommence une troisième fois, on ne sait jamais, mais les mêmes causes produisent les mêmes effets, je devrais le savoir.
Je regarde le message de Microsoft de plus près en haut de page et j’en déduis qu’il s’agit d’un driver et en bas de page, il cite un fichier auquel je n’avais pas beaucoup prêté attention, il s’agit du fichier : « Nvetfd.sys ».
Une petite recherche sur Google qui est le meilleur ami des dépanneurs et je vois qu’il s’agit du pilote du Chipset contrôlant le connecteur « Ethernet » de la carte mère.
En clair, c’est ce connecteur qui bloque le bon déroulement de l’installation de Windows XP.
Il doit y avoir le moyen de le neutraliser, comme un chipset graphique quand on veut le remplacer par une carte extérieure.
J’entre dans les paramètres du BIOS et je trouve effectivement la ligne correspondante à ce chipset, il ne reste plus qu’à modifier le paramètre « enable » en « disabled » et l’installation se termine cette fois sans problème.
Bien sûr, il faut maintenant lui adjoindre une Carte réseau et le PC pourra se connecter sur Internet.
C’est peut-être pour ça qu’il n’y avait eu aucune mises à jour de Windows sur une version « Corporate » datant de l’an 2001.
A l’aide d’une clé USB WiFi, une petite recherche sur le Net, une de plus, me permet de télécharger et d’installer tous les pilotes de cette Carte mère et la voilà correctement installée.
Il me reste également à trouver une tour potable pour mettre tout ce matériel à l’abri et ce PC pourra de nouveau assurer un service de qualité, car les composants sont encore acceptables :
Processeur AMD ATHLON 1,8 GhZ,
Mémoire DDR SDRAM 500 Ko,
Disque dur de type Sata 120 Go,
Carte graphique PCI Express,
Lecteur/Graveur de CD/DVD.

Category: Un peu de technique  Tags:  Comments off

Quand c’est « Hard », c’est aussi « ardu »


Une fois de plus, je suis tombé sur une panne peu courante qui a mis ma patience à rude épreuve.
En effet, il s’agit d’un PC fixe de marque « ACER ASPIRE » qui refuse de démarrer, apporté par une voisine
Rien ne se passe.
Là, c’est la panne classique, je teste le Bloc d’alimentation, il est mort.
Je l’échange par un qui me sert à faire des essais, le PC démarre et fonctionne parfaitement.
Je me dis que ça n’était pas grave et je demande à ma voisine d’acheter un Bloc d’alimentation, ce qu’elle fait rapidement.
Je le mets à la place du mien, je mets sous tension, le PC ne démarre pas.
Je vérifie mes branchements, à priori, tout est OK.
Je l’enlève afin de le vérifier et je remets le mien, pour voir, le PC ne démarre plus.
Là, je commence à douter de tout, mais après plusieurs essais, il démarre.
Je remet le Bloc d’alimentation neuf et la même chose se produit, il démarre au bout de 3,4 ou 5 pressions sur le bouton de Mise en marche.
Je me dis qu’il y a un mauvais contact sous le bouton de Mise en marche car depuis le début, « je ne le sens pas bien ».
En effet, quand on appuie dessus, il y a très peu de course et l’on n’entend à peine le « clic » du micro-rupteur.
Je démonte le tout et constate que sur un petit circuit imprimé, il y a un micro-rupteur au milieu, encadré par 2 diodes qui s’allument quand le PC démarre.
Sous ce petit circut, il y a un petit connecteur avec des broches pour relier l’ensemble à la carte mère.
Sur ce connecteur, arrive en fait 2 paires de fils, une « Bleu-blanc » et une « Vert-blanc ».
J’essaie de vérifier le connecteur de la carte mère, mais il est difficilement accessible.
Il n’est pas facile non plus sur le petit circuit imprimé démonté d’être sûr de la couleur de la paire de fils dédiée à la commande de la Carte mère.
Par déduction, je pense qu’il s’agit de la paire de fils Vert blanc car j’ai l’impression que la couleur Bleu blanc sert également à alimenter deux diodes bleues pour éclairer la marque du PC en bas de la tour.
Je teste les broches du bouton à l’ohmètre, le contact n’est effectivement pas franc, mais c’est pas très facile à tester,les broches sont petites et il me faudrait 3 mains.
Ne voulant pas faire de bêtises, un court circuit est vite arrivé si je me trompe de couleur de fils, je démonte le maximum de périphériques raccordés sur la carte mère, afin de l’identifier et je note ses références: E500 Y972.
Je trouve la notice et grâce à elle, j’identifie le connecteur qui est sur la carte mère et j’en déduis que contrairement à ce que je pensais, c’est bien la paire de fils Bleu blanc qui commande la mise sous tension de la Carte mère.
Je coupe ces deux fils et les court-circuite manuellement à plusieurs reprises, le PC démarre à chaque fois du premier coup.
L’origine de cette panne vicieuse, c’était bien ce petit micro-rupteur qui fonctionnait par intermittence, alors qu’une fois démonté de la face avant du PC, il semblait fonctionner correctement.
Il me reste à remplacer ce micro-rupteur avec ses deux diodes de supervision, mais je ne sais pas trop comment faire. J’ai bien récupéré sur de vieux PC des micro-rupteurs, mais je ne peux pas les souder à la place de celui d’origine, le brochage est différent.
Je me rends compte que derrière la face avant du PC, il y a 4 prises USB alors que seules deux sont visibles quand le PC est remonté, je décide donc de faire un trou dans la façade à la place d’une prise USB inutilisée et je colle le micro-rupteur réutilisé.
Manque de chance, la colle liquide ayant coulée dans le bouton, celui-ci devient inutilisable et de plus, je n’avais pas vu que ce bouton trop épais gênait la fermeture de la façade.
C’est alors que je me rends compte qu’un cache de lecteur de disquette va pouvoir me servir, car il y a de la place derrière puisqu’il est situé sous un lecteur de cartes mémoire qui est en saillie quand la façade est enlevée.
Je remets le circuit imprimé avec ses deux diodes à sa place d’origine, de façon à ce que le bouton de mise en marche ne servant plus s’allume tout de même au démarrage du PC et je « bricole » le cache du lecteur de disquettes absent afin que le nouveau micro-rupteur soit opérationnel.
Je fais très attention pour le coller sous le cache et j’insère une rondelle pour éviter les coulures de colle.
Bien sûr, il me reste les deux fils à souder, je referme le tout et une fois de plus, je mets de PC sous tension en me disant que ce genre de panne peut occuper un retraité un sacré bout de temps.
Sur la photo du haut, on voit les diodes allumées sous le bouton d’origine, par contre, le nouveau bouton de mise en marche se trouve juste au milieu sous le lecteur de cartes mémoire et il n’est pas visible sur la photo (Noir sur noir) mais on peut le visionner quand même avec la loupe.

Category: Un peu de technique  Comments off

Une histoire de Mot de Passe


Récemment, on m’a confié un Pc portable de la marque « Packard Bell » qui s’obstinait à demander un Mot de Passe pour accéder au Bios, alors que personne ne l’avait entré.

Le réflexe, enlever la pîle du Bios quelques minutes pour faire ce que l’on appelle « une raz », en clair une remise à zéro des données du Bios.
Opération très facile quand il s’agit d’un Pc fixe, on ouvre la tour en quelques secondes, « on voit » la pîle ronde de 3V, à l’aide d’un petit tournevis plat, on la soulève de son logement, quelques minutes plus tard on la remet en place et l’affaire est faite.

Là, c’est une autre histoire, il faut ouvrir le Pc portable et démonter complètement la carte mère, car il faut la retourner pour « découvrir » la fameuse pîle cachée sous un scotch.

Le problème, c’est de savoir comment ouvrir le ventre de ce portable pour accéder à la carte mère.

J’avoue bien humblement que j’ai cherché un sacré bout de temps pour comprendre comment l’ouvrir.
Bien sûr, une fois que l’on sait, c’est très facile.
Il faut « dévisser » les 2 vis au dos des charnières du portable, avoir pris soin au préalable d’ôter toutes les vis du fond du Pc après l’avoir retourné, d’ouvrir le portable comme pour s’en servir et de mettre l’écran de façon à ce qu’il soit horizontal et non à l’équerre comme il est quand on veut s’en servir.

Une fois dans cette position, il suffit de soulever les caches en plastique noir des charnières à l’aide d’un petit tournevis et la partie en plastique qui fait corps avec ces caches, située entre l’écran et le clavier s’enlève facilement.

A partir de là, c’est très facile, une fois le clavier enlevé, avec sa nappe, on accède aux vis qui maintiennent le dessus du portable.

Mais là aussi, pour voir complètement le dessus de la carte mère, il faut enlever l’écran en prenant bien soin d’avoir au préalable « déconnecté » les fils de la carte Wifi.


Enfin, on peut voir le dessus de la carte mère, le problème c’est que l’on n’a toujours pas accès à la pîle qui se trouve de l’autre côté.
Il faut démonter complètement la carte mère pour la retourner et enfin accéder à cette fameuse pîle, cachée et retenue par un scotch, au milieu de la carte mère.

Une petite trappe sous le Pc aurait évité ce démontage et remontage fastidieux, mais comme on dit : « Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ».

Certains, se sont débarassés de leur portable pour cause de pîle HS, ne voulant pas avoir de frais trop importants auprès des S.A.V, on peut les comprendre, vu le coût de la main d’oeuvre.

Bien sûr, après cette « opération », la demande de Mot de Passe a disparue, ça n’est pas pour autant que le Pc fonctionne bien.
En effet, apeès une ouverture laborieuse, je constate que l’Antivirus « Avast » est périmé, l’Antivirus Symantec demande à être installé, et de nombreuses fenêtres s’ouvrent.
Les F.A.I, Orange, SFR et A.O.L ont leur « Kit » d’installés, bref, la pétaudière.
Je télécharge Avast » et lance un Scan au démarrage, je ne suis pas très surpris de découvrir 1 Trojan et 20 Virus.
Je supprime tout ça, reboote le PC et constate qu’Avast n’est pas présent dans le systray.
Les Mises à Jour de Windows Defender, de Java, etc … sont difficiles et le Pack Sp1 de Vista ne veut pas s’installer.
Après une lecture édifiante du Journal de bord où je constate une multitude d’erreurs depuis 2009, je décide de sauvegarder à l’aide de « Smart Restore » présent sur le disque dur.
La restauration se passe bien et j’installe le Pack Sp1, le Pack Sp2, et plus de 100 Mises à jour, je supprime « NIS2007 » qui empêchait d’installer « Avast ».

Il reste un problème qui provient soit de la carte mère, soit du chargeur qui pourtant paraît en état.
En effet, par moment, malgré la présence secteur allumée et les 19V de C.C, il n’est plus présent sur le portable et la batterie se décharge.
L’idéal serait d’essayer un autre chargeur similaire.

Category: Un peu de technique  Tags:  Comments off